Suivez-nous :

François Barrer proche des minimas lors du 5 000 m masculin qui a tenu ses promesses à CARQUEFOU vendredi dernier.

web_carquefou2013

Un vent quasi nul sur les coups de 22h30 et un public chauffé à blanc. Vient ensuite la présentation des coureurs qui ont défilé devant la tribune principale.

Seul petit regret, les trente minutes de retard qui ont peut-être refroidi certains athlètes.

La course démarre sur un tempo élevé, 2’40 au km, les espoirs, regroupés en fin de course, passent quant à eux en 2’44, puis passage au 3 000 m en 8’13.
Toujours est-il que cela permet au trio français Bommier-El Himer-Lefrand de se rapprocher des premiers (8’17 au 3 000).

Derrière, François prend ses responsabilités, et se bat contre les secondes, Sofiane Boulekouane s’accroche et les frères Gras tentent vainement de résister. François franchira la ligne à quelques encablures des minima français (13’58 »82 pour 13’55).

« Je suis un peu déçu, on verra bien »

réagissait à chaud FRANCOIS, qui devrait très probablement glaner son ticket pour Tampere (il est actuellement 11  éme européen et les minima européens sont fixés à 14’15) .

« Le rythme a un peu ralenti à partir du 2 500 m. J’ai relancé mais j’aurais peut-être du accrocher le groupe de trois. Je me suis retrouvé un peu seul ».

Jean-Marc, reporter d’un jour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *